L’Aqueduc

 

Projet finaliste

Au mois de juin, l’Atelier la Luna a présenté un appel d’offre à la Mairie de Dardilly. Et la Luna a été finaliste. Malheureusement, le projet n’a pas été retenu mais il était sur le podium des trois finalistes..!

Il s’agissait de la création graphique du programme et de la brochure du Pôle Culturel de Dardilly, qui s’appelle L’AQUEDUC.

 

Voici les trois dernières couvertures du programme du Pôle Culturel de Dardilly, réalisées par l’agence Extra, en 2014, 2015 et 2016. L’appel d’offre lancé concernait la création graphique des trois prochaines saisons, jusqu’à 2019 donc.

L’intention générale de l’identité visuelle proposée était de mettre en avant la variété et richesse des évènements culturels proposés par l’Aqueduc.

Un jeu de motifs, de textures et une composition typographique en couverture jouait sur le nom du Pôle culturel : «l’Aqueduc».

Cette composition et ce parti pris graphique fort donnait une vraie identité aux documents de l’Aqueduc. Ses déclinaisons sont larges et multiples: palette de couleurs, motifs et imprimés (géométriques, abstraits, figuratifs, stylistiques…). L’idée générale était de créer un graphisme simple et clair, tout en étant frais et joyeux.

 

Création graphique de la plaquette du Pôle Culturel de Dardilly (69)

Des décalages et alignements créent un graphisme contemporain et dynamique. Des motifs géométriques et abstraits animent la composition.

Les tirets découpant les syllabes deviennent des confettis et éléments graphiques amenant un esprit «festif». L’intention globale était de donner une certaine sobriété et élégance avec une typographique bâton massive et moderne, et de donner cette idée de variété, de multitudes de styles et types de spectacles que présente L’Aqueduc, pôle culturel de Dardilly.

Le Mini-programme reprend cette idée de composition et découpage du mot, les lettres de différentes couleurs et les textures donnent une idée de fête, de diversité et de dynamisme. La palette de couleurs proposée se veut élégante, contemporaine et originale.

Pour rester en cohérence avec les saisons précédentes et les créations, l’Atelier la Luna propose de garder certaines couleurs de sa palette chromatique : le bleu, le jaune, le noir et le blanc. Ce qui permet de garder une continuité, tout en allant vers quelque chose de plus sobre. Des éléments graphiques sont aussi conservés : formes de «bulles nuages» ou «bulles exclamatives» de telle manière à retrouver ce vocabulaire graphique, en apportant une touche différente et nouvelle.

Ces composants graphiques et couleurs vives issues des saisons précédentes, permettaient de faire le lien, tout en apportant un style graphique différent.

L’idée pour les déclinaisons sur les saisons suivantes, était de conserver ce jeu typographique du nom de l’Aqueduc. Ici les tirets se multiplient et deviennent des confettis qui dansent sur un fond imprimé. Les couleurs sobres donnent un esprit général élégant. En revanche, les lettres de différentes couleurs et les tirets/confettis amenaient de l’énergie, du mouvement et de la gaieté.

 

 

L’objectif et l’intention de L’Aqueduc étant en quelque sorte d’aller vers quelque chose d’assez sobre, le projet proposait une transition grâce aux éléments graphiques et à l’évolution de la palette de couleurs.
Les couleurs vives et codes graphiques de la BD
La dernière saison était donc une version monochrome du graphisme proposé, dans des tons assez neutres et sobres.

Les motifs créaient le lien avec les plaquettes antérieures…

L’intérieur de la plaquette et du programme a été pensé de manière « light » et lisible. Les composants graphiques de la couverture servaient de supports aux informations clés telles que les dates/horaires…

 

 

 

 

 

Les pages Spectacles se voulaient avant tout très lisibles et « fraîches ». L’identité graphique globale était déclinée grâce à la palette couleurs, les éléments graphiques et typographies.

La rubrique « Les Nuits Givrées »

 

 

La rubrique «Nuits Givrées» s’identifiait grâce à un fond imprimé : un gris et un motif de tirets évoquant la neige. Cela créait un lien direct avec l’identité globale et les textures proposées. Des formes rondes aléatoires créaient des pastilles d’informations. La palette chromatique déclinait des couleurs glacées : gris argent / vert d’eau / vert de gris / céladon, afin de garder les mêmes tonalités que l’ensemble tout en se différenciant du reste du programme.

Ce projet n’a malheureusement pas été retenu par le jury suite à l’audition (qui eu lieu 9h après la naissance de Pablo, j’étais donc un peu dans la lune et pas très concentrée…!). C’était un drôle de moment mais enrichissant. Le projet était passionnant, créer pour le domaine de la culture est un objectif que la Luna souhaiterait atteindre. L’expérience fut excellente et l’Atelier la Luna est ravi d’avoir retenu l’attention du jury 😉

 

Pas de commentaire

Ecrire un commentaire