Préparer un shooting photo

Réaliser et organiser un shooting photo

Ayant récemment travaillé sur deux shootings photo, je vous propose aujourd’hui une petite méthode à ce sujet !

Mes deux dernières séances photo étaient le shooting de Josepha en famille (la marque que j’ai créée) et pour Jeanne-Antoinette, la marque de chocolats chauds pour laquelle je travaille depuis 2014 déjà !
Les visuels ne sont pas encore publiés et finis d’être retouchés (pour Josepha) mais vous avez un aperçu en deuxième partie d’article. Vous les verrez aussi passer bientôt sur les comptes Instagram de @atelierlaluna, ou de @josephaenfamille et @jeanneantoinettechocolats !!! Ces deux sujets photos tout frais, réalisés ce dernier mois, étaient très différents et très intéressants car l’un était des « natures mortes », des préparations culinaires, (à base de glace qui fooooond viiiiite !!!), en intérieur, avec une façon de photographier identique, etc. Et le shooting Josepha en famille, avec mannequins, en intérieur puis extérieur, avec photographe, etc.J’ai aussi assisté plusieurs shooting photos, que ce soit quand je travaillais comme salariée, ou en freelance, j’ai aussi prêté mes mains ou mon visage à certaines occasions… Bref, que ce soit pour Lacroix skis, Arpin, Jeanne-Antoinette ou Josepha en famille, j’ai travaillé à différents postes sur des séances photo et forte de cette expérience, voilà quelques tips 😉

 

 

Le plus important c’est d’ANTICIPER et de PREPARER.

Se lancer la fleur au fusil avec son appareil photo peut avoir un résultat sympa, mais le résultat sera bien plus concluant si tout est bien préparé. Cela n’exclut pas d’improviser pendant le shooting et de tester des choses sur place. L’inspiration vient aussi sur le moment et le résultat peut aboutir à quelque chose de parfait !

 

• L’histoire

Tout d’abord, je réfléchis à l’histoire que je veux raconter avec la série de photos à produire. Pour cela j’utilise beaucoup Pinterest, en recherchant avec des mots clés qui décrivent les étapes de mon histoire, j’arrive souvent à trouver rapidement des images qui me donnent des idées de « micro-scènes ». Au début, je ne me fixe pas de limite : « impossible, on n’a pas de chien, on n’a pas la voiture de collection, etc. » 

Sans restrictions, je rassemble les clichés qui forment le récit. Je crée des planches avec ces images rassemblées par thèmes ou étapes de l’histoire. Des phrases simples, citations, titres ou commentaires complètent les images d’inspirations et forment la narration. Cela permettra de donner un fil conducteur au shooting, de garder une directive et de ne pas se perdre dans des clichés hors sujet. Avec 5 ou 6 images références de chaque étapes du récit, cela permet le jour du shooting de composer rapidement et se centrer sur l’objectif.
Une fois que j’ai formalisé ce shooting « idéal » avec le lieu qui va bien, la voiture, les mannequins, etc. Je planche sur le shooting « possible et réalisable » avec les moyens ou le budget dont je dispose…

 

• Le lieu

Le lieu de la prise de vue est un point fondamental du projet et de l’histoire. En intérieur, en extérieur, en studio, où précisément ? Le lieu joue t’il un rôle, a-t-on besoin d’un cadre ? ou seulement de fonds ?
Si le lieu est neutre, il faut que la luminosité soit adaptée. Pour des natures mortes et flatlays, j’utilise des planches de chez Leroy Merlin, en médium que je peins, ou en bouleau, en sapin, en OSB… J’ai aussi des rouleaux de papier peint avec des motifs qui me servent parfois de fonds, ou des feuilles Canson A0 de couleur… Les compositions avec de petits objets sont parfaitement adaptées pour un shooting tout simple, chez soi et avec « les moyens du bord » et quelques retouches.

Si le lieu joue réellement un rôle, il doit correspondre à la marque. Pas toujours facile de trouver un lieu qui fonctionne avec le récit imaginé, et les moyens disponibles… Travailler en intérieur ou en studio présente l’avantage de ne pas dépendre de la météo. Mais la luminosité extérieure et naturelle est fort appréciable…

 

• Le photographe et le matériel photo

Bien sûr, il faut savoir qui se charge de prendre les photos, quel matériel dispose t’on, a-t’on les compétences et connaissances pour se charger soi-même des photos..? A vous de voir. Vous pouvez aussi louer du matériel (trépied, objectifs, spots, etc.) pour l’occasion…

 

• Les mannequins

Votre shooting photo nécessite un modèle ? Quel sera son rôle ? Est-ce un mannequin « entier », ou seulement les mains ? le visage…? Quelqu’un peut-il jouer ce rôle dans votre entourage ? Si vous êtes équipés d’un trépied et d’une télécommande ou juste avec un retardateur, vous pouvez envisager de faire vous même modèle… Sinon, il existe bien sûr les agences de mannequins, si le budget peut le permettre…
Il faut aussi réfléchir et anticiper son maquillage. Faut-il faire une manucure ? une coiffure ? Quelle est sa tenue ? La saisonnalité de ses vêtements ? Les photos shootées en Mars pour être publiées en Juin/ Juillet doivent forcément prévoir un vestiaire plus léger… Evident mais parfois, on n’y pense pas, et c’est la boulette. 😉

 

Faire des croquis

Le mieux pour ne pas se perdre le jour J, c’est de faire un dessin de chaque prise de vue. Un croquis légendé avec la liste du matériel nécessaire est indispensable pour avancer efficacement et ne pas passer 3h sur chaque photo. Il faut anticiper le lieu, le cadrage, les éléments à apporter, à acheter, le(s) mannequin(s), son attitude. Les images références de notre histoire permettent de dresser ces petites scènes et de définir les besoins pour chaque photo à faire.

 

• Classer les « clichés obligés »

Classer les prises de vue par priorité, ou par ordre est aussi important. L’ordre peut être en fonction de la logistique : « puisque ceci sera installé pour telle photo, on fera celle-ci juste après pour ne pas démonter et remonter deux fois / changer de lieu / de tenue, etc. » Mettre aussi des priorités ou définir les photos « impératives » à ne surtout pas rater/oublier permet de jalonner le shooting. Faire les photos immanquables et indispensables, puis broder ou improviser avec le temps restant. C’est frustrant de ne pas avoir tous les visuels fixés à la fin du temps prévu pour le shooting.
Le carnet de croquis avec chaque image me suit pendant tout le shooting et est le fil conducteur.

 

• Définir le style général et l’esthétique des images

Des photos prises à la volée, style reportage, des photos posées… donnera le ton et l’esprit du shooting à l’heure de photographier.
Le post-traitement participera aussi à l’esthétique des images. Les retouches permettront de donner une identité aux images : très saturées, sombres et mystérieuses, bleutées, très lumineuses, etc. Chaque photographe a en général, son propre style et sa façon de retoucher les images qui lui est propre. Comme une signature. Personnellement, je retouche mes photos sur Lightroom puis Photoshop.

 

3 conseils : préparez, préparez et préparez ! 😉

Un shooting réussi est un shooting bien préparé. Anticiper, dessiner, faire des listes, rassembler… C’est le plus important pour un shooting serein et concluant ! Ce travail de préparation me prend souvent deux fois plus de temps que le shooting en soi, et que les retouches. Le principal est de bien anticiper ses besoins, rassembler tout le matériel nécessaire, faire les achats/locations au préalable. Booker les intervenants, anticiper la météo, solutions de repli, autre date en cas de mauvais temps… Et avoir une histoire en tête, visualiser les photos avant de les faire. Voilà ce que je recommande vivement plutôt que de partir la tête au vent avec son appareil et les produits à shooter. Les mises en scène prévues et imaginées seront modifiées et adaptées sur le tas car il est impossible de tout visualiser et il y a forcément des imprévus, mais globalement, la préparation est fondamentale pour un shooting réussi et efficace.

 

 

X X X X X X X X X X X X X X

Mes expériences shooting photo / Des rôles différents et des angles de vue bien distincts !

 

 

2017 : Shooting pour Josepha en famille, ma marque de sacs de voyage
Mon rôle : Directrice Artistique – Photographe : Alexandre Gratas

 

 

 

……………………………………………………………………………….

2017 : Shooting photo pour Jeanne-Antoinette, Maison de chocolats chauds
Mon rôle : Directrice Artistique + Photographe

 

 

 

……………………………………………………………………………….

2016 : Tournage vidéo pour la Maison de chocolats chauds Jeanne-Antoinette
Mon rôle : Assistante Direction Artistique – Réalisation de la vidéo et montage : Betty Studio/Betty Garcia

 

Bienvenue !

Bienvenue sur la page facebook de Jeanne-Antoinette, Maison de Chocolats Chauds !

Publié par Jeanne-Antoinette sur lundi 6 février 2017

 

 

……………………………………………………………………………….

2016 : Shooting photo Hiver pour Jeanne-Antoinette, Maison de chocolats chauds
Mon rôle : Assistante Direction Artistique, Modèle – Photographe : Marie-Laure Luca

 

 

 

……………………………………………………………………………….

2016 : Shootings photo pour Premium Media XL, promoteur grand format
Mon rôle : Photographe

 

 

 

……………………………………………………………………………….

2016 : Shootings photo Josepha en famille, ma marque de sacs de voyage
Mon rôle : Directrice Artistique + Photographe

 

Photos Ambiance / produits :

 

Photos Produits :

 

Hiver 2016 :

 

Automne 2016 :

 

Eté 2016 :

 

 

……………………………………………………………………………….

2015 : Shooting photo Iris&Vulcain, marque de mobilier contemporain
Mon rôle : Directrice Artistique + Photographe

 

 

 

……………………………………………………………………………….

2014 : Shooting photo Lacroix Skis avec l’agence My Name is OO
Mon rôle : Assistante D.A – Photographe : Didier Michalet

 

 

 

……………………………………………………………………………….

2013 : Shooting photo Egéries avec le magazine Les 69èmes
Mon rôle : modèle – Photographe : Marie Carrier

 

 

 

Voilà les différents shootings auxquels j’ai participé ! Chacun était très différent, plus ou moins bien préparé, plus ou moins réussi, les photos finales plus ou moins satisfaisantes…! Ceci étant, ils m’ont tous appris quelque chose, techniquement ou « organisationellement » parlant !

 

 

 

 

Pas de commentaire

Ecrire un commentaire